INTERVENANT

David KremerDavid Kremer, Professeur à l’Université Paris Descartes, Agrégé des Facultés de droit, Président de la section d’histoire du droit, Directeur du Master Culture juridique européenne, Enseignant à Sciences Po Paris

Mardi 18 juin 2019 

De 18h à 20h

 

Objectif

L’objectif de ce rendez-vous d’actualité  est de montrer comment des phénomènes sociaux, économiques et politiques ont pu tout au long de l’histoire modifier la valeur du travail et ainsi permettre à chacun de mieux mettre en perspective les transformations majeures actuelles et à venir du monde du travail où le lien de subordination se fait toujours moins évident.

 

Programme

Le travail est-il à ce point dégradant qu’il serait incompatible avec la citoyenneté comme le pensait Aristote, réservé à des esclaves « instruments doués de parole » qui se négocient sur les marchés ? Ou bien le travail serait-il synonyme exclusivement de « peine » si bien qu’à l’époque médiévale un groupe de privilégiés lui aurait préféré la prière ou la guerre ? Ou bien encore le travail se limiterait-il à une simple création de valeur avec la généralisation du salariat contemporaine de l’industrialisation ?
Plusieurs thèmes seront abordés :
– Le travailleur objet de propriété. L’esclave.
– Le travailleur dominé. Entre paysans subordonnés et ouvriers disciplinés.
– La rencontre des volontés. Le contrat de travail ou l’avénement du travail indépendant ;
– Durée et sécurité du travail, assistance et assurance. La responsabilité sociale de l’Etat et de l’employeur.
– De la subordination à la collaboration. Vers une nouvelle conception du travail ?

Lieu

Faculté de Droit, d’Économie et de Gestion
10, avenue Pierre Larousse
92240 MALAKOFF

Tarif de la formation

150 euros